Prise de sang protéine C-Réactive

Synthétisée par le foie et augmentée lorsque l’organisme est touché par une inflammation, la CRP est une protéine dont le dosage biologique permet de suivre l’activité du processus inflammatoire. Son taux, mesuré par une prise de sang, permet le diagnostic de nombreuses maladies pouvant aller de l’infection bactérienne relativement banale à la méningite ou à la septicémie, beaucoup plus sévères.
Un taux élevé de la protéine C-Réactive (CRP) peut être décelé également lors de cancers de type lymphomes ou carcinomes ou encore lors de l’évolution d’une Maladie de Hodgkin.

Toutes les pathologies inflammatoires sont susceptibles de faire grimper la CRP lors d’une prise de sang. C’est le cas, notamment, de l’arthrite rhumatoïde, de la spondylarthrite ankylosante qui, à la différence de l’arthrose, ne sont pas des pathologies mécaniques. On peut aussi retrouver un taux de CRP élevé dans toutes les maladies inflammatoires chroniques des intestins, du côlon et du rectum, comme dans la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique.

La CRP peut aussi s’enflammer lors de problèmes cardiaques

Dans l’infarctus du myocarde, on assiste également à une élévation des marqueurs inflammatoires, générée par la souffrance myocardique, et le taux de la Protéine C-Réactive (CRP), lors de la prise de sang, est en général très augmenté. En prévention, lorsque les valeurs de la CRP sont supérieures à 2mg/l, il n’est pas rare de les associer à un risque augmenté d’accident vasculaire cérébral ou, à niveau égal, à un infarctus du myocarde. En cas d’angine de poitrine, chez une personne qui souffre, comme son nom l’indique d’angor (de constriction au niveau thoracique), le taux de CRP ne devrait jamais dépasser 3,5mg/l, sous peine de risquer un accident coronarien.

La CRP est donc un excellent marqueur des poussées inflammatoires dans de nombreuses pathologies, des plus bénignes aux plus graves, et permet, dans tous les cas, de suivre les différentes phases de la maladie afin d’adapter au mieux les traitements qu’elle requiert.
Lorsque sa valeur est normale mais qu’elle est associée à une vitesse de sédimentation élevée, l’origine virale de la maladie peut être confirmée à 100%.

Menu